Être kiné en EHPAD - Milo kiné
Blog Milo Kiné - Kiné par nature
Gestion de Cabinet

Être kiné en EHPAD : tout ce qu'il faut savoir

Travailler comme kiné en EHPAD n’est pas juste une profession, c’est une vocation qui allie expertise technique et profonde humanité. L’EHPAD, un environnement dédié aux personnes âgées dépendantes, requiert une approche spécifique où la kinésithérapie joue un rôle primordial dans le maintien de l’autonomie et la qualité de vie des résidents. S’appuyant sur les directives de la charte de l’Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes, cet article met en lumière les contours de cette profession dédiée !

Le rôle du kiné en EHPAD

En EHPAD (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), le kinésithérapeute libéral intervient sur prescription médicale, avec une double mission :

  • 👉 La prévention : le kiné met en place des actions visant à réduire les risques de dégradation de l’état de santé des résidents, notamment les chutes, les troubles musculo-squelettiques et les complications liées à l’immobilité.
  • 👉 Les soins : le kiné prodigue des soins axés sur la rééducation et le maintien des capacités fonctionnelles des personnes âgées, contribuant ainsi à leur bien-être physique et psychologique.

Les conditions pour être kiné en EHPAD

Tout masseur-kinésithérapeute souhaitant être kiné en EHPAD peut intervenir à titre libéral dès lors qu’il a signé avec l’établissement un contrat établi par les ministres chargés de la Santé, de la sécurité sociale et des personnes âgées.

Il est important de savoir que même si un EHPAD dispose de kinésithérapeutes salariés, si un patient vous contacte pour que vous le preniez en charge, eh bien, c’est possible car « la loi prévoit que le patient a le droit de choisir librement son kinésithérapeute ».

🔔 À noter : l’EHPAD n’a pas le droit de s’opposer au choix du patient. De cette manière, il ne peut donc pas s’opposer, pour des raisons d’opportunité, à la signature de votre contrat même si un kiné est déjà présent sur site.

Il faut également savoir que du fait du libre choix de votre patient, celui-ci a la possibilité de choisir son mode de prise en charge que ce soit en ambulatoire ou à domicile. Seulement, si l’état de santé de votre patient ou ses besoins de soins nécessitent une prise en charge spécifique, il peut alors lui être imposé des conditions de prise en charge, dans l’EHPAD ou au sein de votre cabinet.

La rémunération du kinésithérapeute en EHPAD

Les EHPAD peuvent avoir deux types de tarification :

  • ➡️ Le tarif partiel : les tarifs sont conventionnels et prévus par la nomenclature des actes qui s’appliquent ; le patient paye sa séance de kinésithérapie puis il est remboursé par son régime d’assurance maladie.
  • ➡️ Le tarif global : qui lui rémunère directement le kiné sur sa dotation de soins financée par l’assurance maladie…

Les missions du kiné en EHPAD

Avant toute prise en charge d’un patient et d’autant plus lorsqu’il s’agit d’un patient en EHPAD, un Bilan Diagnostic Kinésithérapeutique (BDK) est nécessaire. Ce bilan vous permettra d’adopter une approche personnalisée et adaptée à la singularité de chacun de vos patients. Ce BDK implique une évaluation complète et régulière des besoins et des capacités restantes de la personne âgée que vous prenez en charge afin d’ajuster le plan de soin tout au long des séances. Le bilan vous permet également d’être en constante collaboration avec l’équipe soignante et la famille de vos patients pour pouvoir avoir des avis et suivre les résultats et évolutions de vos patients.  

🔎 Sur le plan physique, au sein d’un EHPAD, votre mission auprès des résidents est plus que jamais de soulager, rééduquer, prévenir ou permettre à vos patients de retrouver leurs capacités physiques et fonctionnelles. Pour ce faire, vous pouvez faire appel à de nombreuses techniques telles que :

  • Les massages,
  • La récupération articulaire et musculaire,
  • La sollicitation des réflexes, de la sensibilité, de l’équilibre,
  • Le travail de la coordination et de l’autonomie,
  • Le ré-entrainement, ainsi que le désencombrement bronchique.

Pour ce faire, vous avez la possibilité d’utiliser des techniques dites « antalgiques » comme la chaleur, le froid et le courant antalgique.

🔎 Au-delà des soins physiques, en tant que kiné, vous apportez une contribution inestimable au bien-être émotionnel de vos patients qui résident à l’EHPAD. Pour eux, les séances de kinésithérapie sont des moments d’échange et de partage, qui leur permettent de sortir de l’isolement et de se sentir entouré, car elles stimulent leurs interactions sociales.

Les soins en EHPAD

Intervenir en tant que kinésithérapeute au sein d’un EHPAD demande de savoir jongler entre les attentes de vos patients, souvent en quête de soulagement et de confort, et les objectifs thérapeutiques à atteindre sur le long terme. La communication avec une personne âgée nécessite d’être adaptée. Certains patients peuvent être atteints de troubles cognitifs ou autres pathologies dû à leur âge qui demande plus de temps. Il faut savoir être patient, à l’écoute et ne pas hésiter à rassurer et motiver vos patients, parfois plus réticents à faire des efforts au vu de leurs conditions de vies sédentaires.

L’exercice en EHPAD en tant que kiné

Si vous êtes amené à exercer au sein de l’EHPAD, vous avez la possibilité de louer une salle de rééducation ainsi que du matériel qui appartient à l’EHPAD. En échange de la mise à disposition d’une salle de soins et de matériel, le kinésithérapeute peut verser à l’établissement une contrepartie financière. Cette contrepartie, qui prend la forme d’une redevance, est licite « dans la seule mesure où la redevance ainsi réclamée correspond exclusivement, par sa nature et son coût, à un service rendu au praticien ». Elle doit donc être calculée en fonction des frais réels justifiés par l’établissement et être proportionnelle au service rendu.

💡 Sachez que si vous louez un local à l’EHPAD, il est fort possible que vous soyez dans l’obligation de le partager avec d’autres professionnels de santé qui loueront, eux aussi, ce local. C’est alors à l’EHPAD de s’organiser, et de vous mettre en relations avec les autres professionnels de santé et kiné, pour que tout se passe sans encombre…

D’autres possibilités pour être kiné en EHPAD…

En tant que kinésithérapeute, vous avez la possibilité d’établir votre cabinet (principal ou secondaire) au sein d’un EHPAD. Cependant, vous ne pourrez le faire que si vous disposez d’une salle de soins pour laquelle, une autorisation de l’établissement et la rédaction d’un contrat sont nécessaires…

Vers une kinésithérapie engagée dans les EHPAD

En général, les EHPAD appellent les kinésithérapeutes à être investi dans la vie de l’EHPAD. On entend par là le fait d’être que vous soyez engagé dans la vie de l’EHPAD. Cela passe par une participation active aux réunions d’équipe, une contribution à la formation du personnel soignant sur les bonnes pratiques de mobilisation, ou encore une implication dans les projets de vie de l’établissement. L’objectif est de créer un environnement stimulant et sécurisant, où chaque résident puissent maintenir un niveau optimal d’activité physique et de participation sociale.

Être kiné en EHPAD est une profession exigeante, mais profondément gratifiante. Elle offre l’opportunité d’apporter une contribution significative à la qualité de vie des personnes âgées, en les accompagnant avec expertise, compassion et respect…

💡 Avez-vous des conseils pour exercer en tant que kiné dans les EHPAD ? Cela vous intéresse ? N’hésitez pas à nous partager vos ressentis dans les commentaires ⤵️😉

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Logiciel kiné Milo : aide à la cotation et homologation avenant 7

Ne passez pas à côté de ...

Télésoin et téléexpertise kiné : les modalités de prise en charge et de facturation suite à l'avenant 7

Comparatif logiciel kiné : comment choisir le meilleur logiciel pour la gestion de son cabinet ?