BDK : les 10 tests les plus utilisés pour le Bilan Diagnostic Kiné - Milo
Blog Milo Kiné - Kiné par nature
Facturation

BDK : les 10 tests les plus utilisés pour le Bilan Diagnostic Kinésithérapique

Le Bilan Diagnostic Kinésithérapique (BDK) est une évaluation de l’état physique d’un patient effectué par un kiné. Il s’agit d’une étape importante dans le traitement des patients en kinésithérapie qui permet d’identifier les problèmes de santé, les douleurs et les limitations fonctionnelles de chaque patient. 👉 Le Bilan Diagnostic Kinésithérapique comprend plusieurs étapes que nous vous détaillons dans cet article ! ⤵️

Qu’est-ce que le Bilan Diagnostic Kinésithérapique (BDK) ?

Le Bilan Diagnostic Kinésithérapique (BDK) est la première étape de la prise en charge de vos patients. Il a été rendu obligatoire depuis le Décret n°96-879 du 8 octobre 1996. L’objectif du bilan est de recueillir le maximum d’informations possible afin de pouvoir créer un plan de rééducation complet et adapté à la pathologie et aux besoins de vos patients. Il permet également de faire la liaison avec le médecin prescripteur dans le cadre de la coordination des soins.

💡 À noter : le BDK est indispensable et doit être réalisé à chaque patient, qu’il soit connu ou non de votre cabinet. Chaque pathologie étant différentes, même si votre patient vient régulièrement, si celui-ci vient pour une nouvelle pathologie, alors, le BDK est nécessaire.

Les étapes d’un BDK réussi

1️⃣ Le bilan de santé physique et mental

Le bilan de santé physique est un examen clinique complet que vous devez faire passer à votre patient afin de pouvoir évaluer et identifier les éventuels problèmes de santé physique ainsi que les zones de son corps qui nécessitent une attention particulière. Pour réaliser ce bilan, vous allez simplement vérifier que toutes les fonctionnalités des différentes parties du corps de votre patient sont normales. Pour cela, vous devez récolter des données grâce à une discussion avec votre patient pour comprendre ses antécédents médicaux, ces symptômes actuels…

2️⃣ Examen clinique et évaluation fonctionnelle

L’évaluation fonctionnelle permet de mesurer les capacités physiques du patient, telles que la force, la souplesse, la coordination et l’équilibre. L’évaluation fonctionnelle permet plus généralement d’évaluer les activités de la vie quotidienne du patient afin de déterminer les limitations fonctionnelles, le niveau de performance physique du patient et ainsi de fixer des objectifs de rééducation adaptés à ses besoins.

3️⃣ Analyse posturale

L’analyse posturale est une autre composante importante du bilan kiné. Elle permet d’identifier les déséquilibres posturaux qui peuvent affecter la santé physique du patient. Cette évaluation est particulièrement importante pour les personnes souffrant de douleurs chroniques ou de problèmes de santé liés à la posture. Pour l’analyse posturale, observez la posture de votre patient, la symétrie de son corps, l’amplitude de mouvement et la qualité des mouvements.

4️⃣ Test de mobilité

Le test de mobilité est une évaluation qui permet de mesurer la capacité du patient à se déplacer sans douleur ou sans difficulté. Ce test peut aider à identifier les problèmes de mobilité qui peuvent limiter la qualité de vie du patient et affecter sa capacité à effectuer les activités de la vie quotidienne.

5️⃣ Évaluation des douleurs

L’évaluation des douleurs est également une composante importante du bilan kiné. Elle permet de déterminer la nature et l’intensité des douleurs du patient, afin de proposer un traitement adapté à ses besoins. Pour évaluer la douleur de votre patient, vous pouvez utiliser l’échelle de la douleur et des questionnaires.

💡 À noter : grâce à l’application Milo kiné, vous avez la possibilité de suivre l’évolution de la douleur de vos patients en la renseignant directement sur l’application via une échelle dîtes « de la douleur » que vous pouvez par ailleurs annoter.

6️⃣ Mesure des performances physiques

La mesure des performances physiques est une étape essentielle du bilan kiné. Prenez des mesures des circonférences des angles articulaires et de la longueur musculaire pour évaluer les déséquilibres musculaires et les asymétries. Elle permet de suivre l’évolution de l’état de santé physique du patient et de mesurer les progrès réalisés au fil du temps. Cette mesure permet également de fixer des objectifs de rééducation adaptés à chaque patient.

7️⃣ Rééducation kinésithérapeutique pour un BDK complet

La communication avec le patient, après avoir établi un diagnostic kiné et un plan de traitement, est primordiale ! Communiquer les résultats au patient de manière claire et compréhensible. Répondez à toutes ces questions et fournissez-lui des conseils sur les exercices qu’il peut faire chez lui pour compléter le traitement

8️⃣ Suivi thérapeutique

Le suivi thérapeutique est une étape essentielle de la rééducation kinésithérapeutique. Il permet de suivre l’évolution de la condition du patient et d’ajuster le traitement en fonction des besoins de votre patient. C’est pourquoi, la mise en place d’un plan de traitement basé sur les résultats de l’examen du patient est très important.

9️⃣ Programme d’exercice personnalisé après un BDK

Enfin, le programme d’exercice personnalisé est un élément clé de la rééducation kinésithérapeutique. Il permet d’adapter le traitement aux besoins spécifiques de chaque patient et de maximiser les résultats de la rééducation, d’où l’importance d’un plan de traitement personnalisé qui peut inclure des exercices thérapeutiques, des manipulations, des massages, de la thérapie manuelle, de la cryothérapie, de la thermothérapie ou toute autre modalité appropriée qui peuvent être adaptés au fil du temps et de l’évolution de votre patient.

👀 Et vous ? Quels tests utilisez-vous pour réaliser un BDK ? N’hésitez pas à nous partager vos conseils !

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Logiciel kiné par nature : Milo

Ne passez pas à côté de ...

Nouvelle nomenclature kiné : les coefficients et tarifs (cotations) 2024-2025