Faire ses études de kiné en Espagne : de Laura - Milo kiné
Blog Milo Kiné - Kiné par nature
Devenir kiné

Faire ses études de kiné en Espagne : témoignage de Laura, étudiante en 1ʳᵉ année de kinésithérapie

Laura, 19 ans, a choisi de s’expatrier pour faire ses études de kiné en Espagne après avoir obtenu son bac en 2023. Passionnée par la santé depuis toujours, elle a choisi de suivre ce cursus à l’étranger pour éviter la pression des études de médecine en France. 👉 Dans cette interview exclusive, Laura nous parle de son parcours, des différences entre les systèmes éducatifs français et espagnols, et de sa vie étudiante en Espagne. Vamos ! 🚀

Parcours de vie avant de faire ses études de kiné en Espagne

Peux-tu nous parler de ton parcours éducatif pour arriver en kinésithérapie ?

Je m’appelle Laura, j’ai 19 ans. J’ai obtenu mon bac en 2023. J’ai suivi un baccalauréat général avec les spécialités physique-chimie, sciences de la vie et de la terre, et j’avais également choisi les options mathématiques complémentaires et escalade.

Depuis toute petite, le domaine de la santé m’a toujours interressé. Lorsque j’ai dû faire mes choix sur Parcoursup, je me suis orientée vers des filières comme PASS, infirmière et ergothérapeute. En parallèle, en discutant avec des amis, j’ai découvert qu’il était possible de faire ses études de kinésithérapie à l’étranger. Ayant quelques réticences quant aux études de médecine, j’ai décidé de postuler dans une école de kinésithérapie en Espagne, ce qui me permettait d’éviter le passage par PASS (Parcours d’Accès Spécifique Santé) en France.

Les motivations 

Pourquoi as-tu choisi de partir en Espagne pour faire tes études de kinésithérapie ? 

Après une longue réflexion sur les avantages et les inconvénients de faire ses études en France ou à l’étranger, j’ai finalement choisi de partir en Espagne, car je n’étais pas sûr de pouvoir supporter la pression et le rythme des études de médecine en France.

En Espagne, le rythme de cours est moins intense. De plus, contrairement à la France où il faut faire une année de médecine avant d’intégrer une école de kiné, en Espagne, on accède directement aux études de kinés qui se font en quatre ans. Ces études m’attiraient et je me suis dit qu’il fallait saisir l’opportunité, car cela me permettait de pouvoir apprendre une nouvelle langue, ce qui est une bonne chose aussi.

Faire ses études de kiné en Espagne ou en France ou : quelles différences ?  

Selon toi, quelles sont les principales différences entre les études de kinésithérapie en Espagne et en France ? 

Selon moi, les principales différences entre les études de kinésithérapie en Espagne et en France résident principalement dans la structure du programme, l’approche pédagogique et les opportunités de spécialisation.

  • 🔎 En Espagne, le cursus dure quatre ans et inclut une immersion pratique dès les premières années. Il y a des stages réguliers qui permettent aux étudiants de se familiariser rapidement avec le milieu clinique.
  • 🔎 En France, bien que la durée des études de kinésithérapie soit également de quatre ans, une première année de sélection rigoureuse est nécessaire avant d’accéder au programme de kinésithérapie. De plus, l’accent est souvent mis davantage sur la théorie au début des études. Il y a ensuite une transition progressive vers la pratique.

Les techniques spécifiques comme l’ostéopathie sont intégrées plus tôt dans le cursus espagnol, tandis qu’en France, elles peuvent nécessiter une formation complémentaire post-universitaire. Enfin, la reconnaissance des diplômes au niveau européen facilite la mobilité professionnelle, bien que les procédures puissent varier d’un pays à l’autre. Personnellement, j’apprécie l’approche pratique et l’immersion clinique offerte par le système espagnol, tout en reconnaissant la solidité théorique du cursus français.

As-tu remarqué des différences dans les méthodes d’enseignement ou dans l’approche pédagogique entre les deux pays ? 

Oui, il y a quelques différences. 👉 En Espagne, les étudiants ont la possibilité de choisir leur emploi du temps, avec des cours soit le matin de 9h à 13h, soit l’après-midi de 15h à 19h. Cette flexibilité nous permet en tant qu’étudiant de mieux gérer notre temps et d’équilibrer nos études avec d’autres activités. En France, les cours se déroulent généralement tout au long de la journée, ce qui laisse moins de flexibilité.

L’approche pédagogique en Espagne met un fort accent sur la pratique en classe, avec des travaux pratiques réguliers et des simulations. Les professeurs tentent de nous immerger rapidement dans les aspects pratiques de la kinésithérapie. En revanche, en France, bien que la formation comprenne également des stages, il y a plus de pratique clinique sur le terrain et moins de pratique en classe. C’est deux méthodes différentes, mais tout aussi bénéfiques, je pense.

Enfin, les systèmes de notation diffèrent également entre les deux pays. En Espagne, les étudiants sont notés sur une échelle de 1 à 10, tandis qu’en France, la notation se fait sur une échelle de 1 à 20. Cette différence peut avoir un impact sur l’évaluation des performances et la perception des résultats académiques.

Programme et cursus des études de kiné en Espagne

Comment entrer en école de kiné en Espagne ?

Pour être admis en école de kiné en Espagne, il faut passer par un processus d’équivalence du baccalauréat français. Les notes requises pour l’admission varient en fonction des universités et des régions. Les notes vont généralement de 5-6 sur 10 (la plus basse) à 8 sur 10 (la plus haute). Personnellement, j’ai été admise avec une note de 12,50/20 obtenue en France, ce qui correspondait à une note de 6,9/10 après application des coefficients espagnols.

Les universités situées près de la frontière française, comme celles en Catalogne ou au Pays Basque, tendent à avoir des seuils d’admission plus élevés. Cette situation est en partie due à la forte demande des étudiants français qui préfèrent ces établissements pour leur proximité géographique et culturelle. Toutefois, les seuils d’admission plus élevés ne garantissent pas nécessairement une meilleure qualité de l’enseignement. La qualité de la formation en kinésithérapie peut varier d’une université à l’autre, et il est important de se renseigner sur les programmes spécifiques, les stages cliniques proposés, et les infrastructures disponibles avant de faire son choix. Pour ma part, j’ai choisi l’université Umanresa-FUB qui offrait un bon équilibre entre théorie et pratique, avec des opportunités de stage dans divers établissements de santé.

Peux-tu nous décrire ton programme d’études en Espagne ? Quelles matières étudies-tu actuellement ?

Le programme d’études en kinésithérapie en Espagne se déroule sur quatre ans. La première année est principalement théorique, ce qui permet d’acquérir une base solide en sciences fondamentales et en principes de la kinésithérapie. Les matières étudiées incluent Anatomie I et II, Physiologie I et II, Psychologie, Culture, Fondements de la kinésithérapie, Anglais, Biophysique et Biomécanique, ainsi qu’Évaluation et Diagnostic.

Actuellement, en première année, j’ai principalement des cours théorique. Je ne suis pas encore à l’étape des stage, mais l’année prochaine ce sera le cas. Les matières que j’étudie comprennent des cours spécialisés et pratiques comme la rééducation, les techniques de thérapie manuelle et l’analyse du mouvement.

Combien de temps durent les études de kiné en Espagne et quelles sont les étapes principales du cursus ? 

Le cursus kiné en Espagne est structuré en plusieurs étapes :

  • 1️⃣ Première année : principalement théorique, elle comprend des cours tels qu’Anatomie I et II, Physiologie I et II, Psychologie, Culture, Fondements de la kinésithérapie, Anglais, Biophysique et Biomécanique, Évaluation et Diagnostic.
  • 2️⃣ Deuxième année : introduction au premier stage pratique, qui est obligatoirement effectué en Espagne. Ce stage est divisé en deux parties : une première phase de deux semaines de pré-stage suivie de deux semaines de stage pratique.
  • 3️⃣ Troisième année : comprend un stage pratique d’un mois, qui peut être effectué en France. Cette année se concentre davantage sur l’application pratique des connaissances théoriques acquises les années précédentes.
  • 4️⃣ Quatrième année : inclut deux stages pratiques de deux mois chacun, avec la possibilité de les effectuer en France. Cette année finalise la formation en kinésithérapie en consolidant l’expérience pratique et les compétences cliniques.

La vie étudiante en Espagne

Comment se passe la vie étudiante en Espagne ?

La vie étudiante en Espagne est dynamique et remplie d’activités. Presque chaque faculté dispose d’un Bureau des étudiants (BDE) qui organise régulièrement des soirées, des événements et diverses activités sociales. Cela crée une ambiance conviviale et permet aux étudiants de se rencontrer et de se détendre en dehors des heures de cours.

Comment gères-tu ton emploi du temps entre les cours et les moments de détente ?  

J’ai cours le matin de 9h à 13h. L’après-midi, je consacre généralement du temps à mes études de 14h à 19h, en fonction des besoins. En période d’examens, j’étudie également le soir de 21h à 23h. Les week-ends sont plus détendus, avec des sorties et moins de temps consacré aux études, ce qui permet de bien équilibrer les moments de détente et de travail.

Quelques conseil pour les futur étudiant en kinésithérapie en Espagne

Pour les étudiants français qui, comme moi, envisagent de faire leurs études de kiné à l’étranger, en particulier en Espagne, voici quelques conseils :

  • 🔎 Trouver sa propre méthode de travail : ne vous comparez pas aux autres. Chacun a son propre rythme et ses techniques d’apprentissage. Il est important de découvrir ce qui fonctionne le mieux pour vous et de s’y tenir.
  • 🔎 S’impliquer dans la vie étudiante : participez aux activités organisées par le BDE et les autres associations étudiantes. C’est une excellente façon de se faire des amis, de se détendre et de s’intégrer dans la culture locale.
  • 🔎 Planifier son emploi du temps : essayez de maintenir un bon équilibre entre les études et les moments de détente. Une bonne organisation vous aidera à gérer le stress et à rester productif. Travailler à plusieurs peut vous motiver…
  • 🔎 Apprendre la langue locale : les cours étant dispensés en espagnol, avoir une bonne maîtrise de l’espagnol facilitera votre vie quotidienne et vous permettra de suivre les cours. Dans mon cas, j’avais un niveau lycée en espagnol mais j’étais loin d’être bilingue c’est pourquoi, avant de commencer les cours, j’ai fait deux semaines intensives d’espagnol pour me remettre à niveau. J’ai dû passer un petit examen pour valider mon niveau et pouvoir poursuivre les cours.
  • 🔎 Profiter de l’expérience internationale : étudier à l’étranger est une opportunité unique pour découvrir une nouvelle culture, développer votre indépendance et enrichir votre parcours académique et personnel. Vous ne pourrez que faire de belles rencontres. Dans ce genre d’école, la plupart des étudiants sont français puisqu’en Espagne la kinésithérapie coûte chère, la plupart des écoles de kinés reçoivent majoritairement des étudiants Français.

Reconnaissance et perspectives 

La formation espagnole est-elle reconnue en France et quels sont les processus pour faire reconnaître ton diplôme en France après tes études ?

Oui, la formation kiné en Espagne est reconnue en France. Après avoir complété les quatre années d’études de kiné en Espagne, il est nécessaire de faire une équivalence pour que le diplôme soit pleinement reconnu en France. Cette équivalence implique souvent de réaliser un stage dont la durée peut varier selon les régions et les années. Ce processus garantit que les compétences et connaissances acquises en Espagne répondent aux standards français.

Quels sont tes projets professionnels après l’obtention de ton diplôme de kinésithérapie ?

Après l‘obtention de mon diplôme, j’envisage de retourner en France pour exercer en tant que kinésithérapeute. Mon projet professionnel est de me spécialiser dans la kinésithérapie du sport. Cette spécialisation m’intéresse particulièrement car elle permet d’avoir un impact direct et significatif sur la performance et la récupération des athlètes. Par ailleurs, je suis également intéressée par des formations complémentaires en ergothérapie. Cette double compétence me permettrait d’offrir une prise en charge plus complète et diversifiée à mes futurs patients.

La reconnaissance du diplôme espagnol en France est un processus bien établi qui ouvre la voie à de nombreuses opportunités professionnelles. Mon objectif est de tirer parti de cette reconnaissance pour revenir en France, me spécialiser et continuer à développer mes compétences dans des domaines qui me passionnent.

Expérience et recommandations

Quelle a été ta plus grande difficulté depuis le début de tes études en Espagne et comment l’as-tu surmontée ?

Au départ, la langue a été un problème. Heureusement, ma fac a mis en place deux semaines intensives de cours d’espagnol et nous a fait passer le test du niveau B1. Ensuite, je pense que le plus difficile a été de trouver ma méthode de travail. J’ai réussi en adaptant ma méthode à chaque matière, et en demandant de l’aide aux professeurs. L’éloignement avec la famille et les amis a également été dur à gérer au début, car on ne peut pas rentrer tous les week-ends.

Quelles sont les meilleures choses que tu as vécues ou apprises depuis que tu es en Espagne ?

La meilleure expérience a été de vivre en colocation. On apprend à vivre avec de nouvelles personnes, et cela devient comme une deuxième famille. J’ai aussi beaucoup appris sur la culture locale et sur moi-même, en développant une plus grande autonomie et adaptabilité.

Les aspects financier d’étudier en Espagne pour faire ses études de kiné

Comment as-tu trouvé ton logement en Espagne et quelles sont les démarches administratives à effectuer pour s’installer dans le pays ?

J’ai trouvé mon logement en utilisant plusieurs sources comme le site Idealista et les groupes Facebook dédiés aux facs. Beaucoup d’étudiants optent pour la colocation, ce qui est pratique et souvent plus économique. Les résidences universitaires sont aussi une bonne option. Pour les démarches administratives, la première étape essentielle est d’obtenir le NIE (Numéro d’Identification Étranger). C’est assez compliqué à obtenir en Espagne sans contact sur place, donc je recommande de le faire via l’ambassade espagnole en France. Ce numéro est nécessaire pour ouvrir un compte bancaire, indispensable pour payer le loyer et gérer d’autres dépenses.

Comment gères-tu ton budget étudiant en Espagne ?

Il faut savoir que la vie en Espagne est généralement moins chère qu’en France. Pour gérer mon budget étudiant, je compte environ 120 à 150 € par mois pour les courses. Les loisirs varient selon les activités. Si vous faites du sport, par exemple, l’abonnement à une salle de sport coûte entre 30 et 40 € par mois, et une séance de paddle coûte environ 5 €. C’est important de bien planifier et de suivre ses dépenses pour ne pas dépasser son budget.

Combien coûtent les frais d’inscription et les démarches pour faire ses études de kiné en Espagne ?

Les frais d’inscription à l’Université Umanresa sont de 6 500 € par an. Le prix diminue chaque année car le nombre de matières diminue. Chaque matière est attribuée à des crédits qui varient en coût. Par exemple, le cours Anatomie coûte 1 200 € et les cours évaluation et diagnostic coûte 600 euros.

Qu’en dites-vous ? Prêt à faire vos valises direction l’Espagne ? ✈️

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Logiciel kiné Milo : aide à la cotation et homologation avenant 7

Ne passez pas à côté de ...

Reconversion kiné : comment réussir sa réorientation pour devenir kiné ?

Mes premiers pas en tant que kiné libéral : Rencontre avec Stella, masseur-kiné depuis juin 2023

France, Espagne, Belgique : où faire ses études de kiné en 2024 ?