Formation continue kiné : tout ce qu'il faut savoir - Milo
Blog Milo Kiné - Kiné par nature
Formation

Formation continue kiné : tout ce qu'il faut savoir

Depuis 2004, la formation continue kiné est une obligation déontologique pour tous les kinésithérapeutes. Cette obligation est d’ailleurs inscrite dans l’article R. 4321-62 du Code de la Santé publique. Il est stipulé que « le masseur-kinésithérapeute doit entretenir et perfectionner ses connaissances. Il prend toutes dispositions nécessaires pour satisfaire à ses obligations de formation continue. Il ne peut se soustraire à l’évaluation de ses pratiques professionnelles prévue à l’article L. 4382-1 ».

La formation continue kiné, pourquoi faire ?

La formation continue en kinésithérapie est une obligation, mais c’est surtout une occasion d’entretenir et d’actualiser vos compétences grâce à des enseignants kinés spécialisés. C’est également l’opportunité d’améliorer et de perfectionner la qualité de vos soins en kinésithérapie ! 

Pour faciliter l’apprentissage et la pédagogie aux stagiaires, des plateformes de formation en ligne ont été créées par des formateurs experts. Ces plateformes d’e-learning disposent d’un programme intégré basé sur de nombreux thèmes.

Objectifs : ces formations peuvent vous permettre de vous spécialiser dans votre domaine de prédilection, de découvrir de nouvelles thématiques de formation et d’augmenter votre chiffre d’affaires.

Pour accéder à la formation continue en kinésithérapie, 3 modes de financement existent : le Développement Professionnel Continu (DPC), les Fonds interprofessionnel de formation des professionnels libéraux (FIFPL) et le crédit d’impôt formation.

Formation continue kiné : le Développement Professionnel Continu (DPC)

Le Développement Professionnel Continu (DPC) est venu remplacer le dispositif conventionnel de formation continue. Il s’agit d’un dispositif de formation initié par la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires (HPST) en 2009 et adapté par la loi de Modernisation du système de Santé le 26 janvier 2016. Il est effectif depuis le 1er janvier 2013.

Le DPC est une enveloppe budgétaire de droit à la formation régie par l’Agence Nationale du Développement Professionnel Continu (ANDPC). Cette enveloppe budgétaire est financée par l’assurance maladie. L’ANDPC accrédite les organismes ou structures de formation reconnues.

L’ANDPC est donc une institution incontournable pour les kinésithérapeutes qui souhaitent se former car elle gère et assure le bon suivi de la formation continue kiné en France pour tous les professionnels de santé. Les formations proposées répondent aux priorités nationales de santé publique par profession et par spécialité. Elles sont définies de manière triennale.

Une obligation triennale

Tous les trois ans, les kinésithérapeutes libéraux (ainsi que tous les professionnels de santé concernés) doivent attester d’une formation et d’une évaluation de leur pratique. On parle donc d’obligation triennale : 1 action / 3 ans. Pour y répondre, vous devrez créer un compte personnel DPC puis valider votre parcours de formation par l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes.

Le montant de la prise en charge ANDPC en 2024

En 2024, l’ANDPC offre une indemnisation pour perte d’activité de 41 € par heure. Elle prend aussi en charge le cout de la formation à hauteur de 54 € par heure plafonné à 14h par an.

Formation continue kiné : les thématiques prises en charge pour 2023-2025

Les organismes de formation s’appuient sur les orientations nationales pour établir leurs actions et programmes de DPC. Pour la période triennale 2023-2025, les thématiques prises en charge par le DPC n’ont pas encore été dévoilées. Les organismes de formation ne peuvent donc pas encore déposer leurs programmes et actions de formations spécifiques à la profession des kinésithérapeutes.

À savoir que l’Agence Nationale du Développement Professionnel Continu (ANDPC) met à votre disposition un moteur de recherche réunissant les formations composant l’offre de DPC officielle et dispensées par des organismes ou structures de formation reconnues.

💡 Walter Santé, organisme de formation en ligne, propose une gamme variée de formations continues spécialement conçues pour les masseurs-kinésithérapeutes afin de répondre à l’obligation triennale du Développement Professionnel Continu (DPC) kiné. Ces formations DPC Kinés offrent aux professionnels de la santé la flexibilité nécessaire pour acquérir de nouvelles connaissances et perfectionner la prise en charge de leurs patients.

Formation continue kiné : les Fonds interprofessionnel de formation des professionnels libéraux (FIFPL)

Les Fonds interprofessionnel de formation des professionnels libéraux (FIFPL) sont financés par les professionnels de santé libéraux qui s’acquittent de la Contribution à la Formation professionnelle (CFP).

Les modalités de prise en charge

Les organismes syndicales étudient et arrêtent chaque année des critères de prise en charge des formations spécifiques à la kinésithérapie. C’est eux qui vont déterminer les thèmes ainsi que les montants alloués.

Pour faire une demande de financement par le FIFPL, vous devrez être en mesure de fournir :

  • le nom de l’organisme de formation,
  • le numéro de déclaration d’Activité de l’Organisme
  • le code postal
  • l’intitulé de l’action de Formation,
  • le nombre de jours,
  • la date du début et de fin,
  • le nombre d’heures,
  • le coût de la formation,
  • la convention de formation professionnelle signée par vos soins,
  • le programme,
  • votre Relevé d’Identité Bancaire (RIB),
  • votre attestation URSSAF (ou votre attestation d’exonération de cette contribution à réclamer à votre caisse URSSAF ou à télécharger sur le site URSSAF).

La plupart de ces informations se trouvent sur la convention de formation professionnelle.

Pour en savoir plus sur les modalités de prise en charge FIFPL : www.fifpl.fr/procedures-prise-charge

Le montant de la prise en charge FIFPL en 2024

Le montant de la prise en charge est recalculé chaque année. En 2024, le montant est plafonné à 250 € par jour et à 750 € par an limité à 2/4 jours par an et par professionnel selon les thèmes retenus par le FIFPL.

Formation continue kiné : Le crédit d’impôt formation

Depuis août 2005, les kinésithérapeutes libéraux bénéficient d’un crédit d’impôt pour leurs dépenses de formation plafonné à 40 heures x SMIC horaires. Soit par exemple 200,13 € pour une formation de 3 jours (21 heures). Une facture et une attestation de présence vous seront délivrées sur place pour vous permettre de profiter de cette déduction d’impôts.

Pensez aussi à déduire les charges liées à votre formation dans la case “autres frais de gestion” de votre imprimé de déclaration : vos frais de déplacement, de restauration et de logement.

En tant que kinésithérapeute, vous êtes également libre de choisir des formations sans possibilité de prise en charge ni de contrainte de thèmes. Cependant, vous devez veiller à ce que les formations choisies soient bien conformes aux données de la science.

Comment choisir la bonne formation continue kiné ?

Lorsqu’il s’agit de choisir une formation continue kiné, il est essentiel de prendre des décisions réfléchies pour maximiser les avantages professionnels. Voici quelques étapes clés pour choisir la formation continue adaptée :

  • Évaluer ses besoins : avant de choisir une formation continue, en tant que kinésithérapeutes, vous devez évaluer vos besoins spécifiques en matière de développement professionnel (Quelles sont mes lacunes en termes de compétences ou de connaissances cliniques ? Dans quelle spécialité de la kinésithérapie suis-je le plus intéressé ? Quels sont les besoins en formation de mes patients ou de ma clientèle ? Est-ce que je cherche à me spécialiser davantage ou à diversifier mes compétences ?…)
  • Étudier les options disponibles : Une fois les besoins identifiés, il est temps de rechercher des programmes de formation continue kiné qui correspondent à vos besoins. Il est judicieux de consulter les offres proposé par les organismes. Pour vous aider à choisir, nous vous proposons quelques critères à prendre en compte lors de vos recherches :
    • La réputation de l’institution de formation et de ses instructeurs.
    • La pertinence des cours par rapport à vos besoins.
    • La flexibilité des horaires et des modalités de formation.
    • Les coûts associés à la formation, y compris les frais d’inscription et les matériaux.
  • Planifier sa formation : Une fois un programme de formation continue kiné choisi, il ne reste plus qu’à vous inscrire et à l’ajouter à votre calendrier !

Formation continue kiné : exemple de thèmes

Formations à la kinésithérapie du Sport

Formations à des thérapies spécifiques

Formations à la thérapie manuelle

Formations à la thérapie viscérale

Formations à la kiné pédiatrique

En fin de compte, pour les kinésithérapeutes, l’engagement dans la formation continue kiné est bien plus qu’une obligation professionnelle. C’est un moyen de rester passionné, compétent et à la pointe de vos connaissances. Et vous ? Quelles formations vous intéressent ?

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Logiciel kiné Milo : aide à la cotation et homologation avenant 7

Ne passez pas à côté de ...

France, Espagne, Belgique : où faire ses études de kiné en 2024 ?

Formation DPC kiné : le top 5 des formations à suivre en 2024 et les financements DPC et FIF PL