Ondes de choc dans les cabinets de kinésithérapie
Blog Milo Kiné - Kiné par nature
Matériel kiné

Ondes de choc : utiles dans les cabinets de kinésithérapie ?

Il y a beaucoup à dire sur l’utilisation des ondes de choc en kinésithérapie… Et on commence à avoir un certain recul sur cette technique, avec en tout plus de 6 000 publications académiques indexées dans la principale base de données d’études médicales, depuis les années 1980.

Ici, nous allons nous focaliser sur une seule chose : est-ce qu’il est utile de s’équiper d’un appareil à onde de choc dans son cabinet de kinésithérapeute, de nos jours ? Vous allez voir qu’il est délicat de répondre de manière très directe à cette question, tant de nombreux paramètres sont à prendre en compte.

Depuis quand utilise-t-on les ondes de choc en kiné ?

Les ondes de choc étaient utilisées en urologie depuis les années 1980, notamment pour détruire les calculs rénaux. La thérapie par onde de choc est utilisée pour les problèmes musculo-squelettiques depuis les années 2010, initialement en Allemagne et en Bulgarie.

Quel est le principe d’action des ondes de choc ?

Les ondes de choc sont non invasives. Elles sont appliquées à la surface de la peau. Une énergie physique, mécanique est diffusée par le dispositif. Cette énergie physique entraîne des réactions biologiques au niveau des cellules.

Des études menées chez l’animal ont cherché à comprendre ce qui se passait précisément lorsqu’on utilise les ondes de choc. Elles semblent déclencher une ostéogenèse (croissance des cellules de l’os ; Auersperg 2020) et accélérer la production de cellules pro-inflammatoires (Rosso, 2015).

La question est de savoir si ces phénomènes observés chez l’animal :

  • se produisent aussi chez l’humain ;
  • entraînent des conséquences positives sur des paramètres sur lesquels on souhaite avoir un impact en tant que kiné (douleur, force musculaire, souplesse, etc.) ;
  • sont supérieurs ou similaires à ceux qu’on peut déjà obtenir par d’autres procédés, potentiellement plus simples à mettre en place (sans matériel, par exemple ; ou en autonomie par le patient).

Pour quelles pathologies prises en charge en kiné ont-elles été suggérées ?

Ondes de choc kiné

On trouve de très nombreuses études cliniques sur l’utilisation et la fréquence des ondes de choc dans le champ musculosquelettique (des centaines), mais pas seulement. Il s’agit le plus souvent d’études de cas ou d’études rétrospectives ou de cohorte. Plus rarement, d’essais contrôlés randomisés contre placebo.

Voici une liste non exhaustive des indications suggérées des ondes de choc en kiné :

  • tendinopathies (tendon d’Achille, genou, épaule, coiffe des rotateurs, épicondylite, canal carpien) ;
  • blessures sportives en général, d’origine traumatique ;
  • lombalgie, cervicalgie, dorsalgie ;
  • spasticité ;
  • aponévrosite plantaire ;
  • douleurs pelviennes ;
  • maladie de Lapeyronie (déviation de la verge chez l’homme de plus de 50 ans) ;
  • brûlures ;
  • cellulite.

Ces études donnent des résultats mitigés quant à l’efficacité du dispositif, notamment lorsqu’il est comparé à d’autres prises en charge (renforcement musculaire, étirements, ondes de choc « placebo », etc.). On constate parfois un phénomène : une diminution de l’intensité de la douleur d’1 à 3 points sur 10 de plus qu’avec la prise en charge contrôle. Mais ces résultats ne sont pas retrouvés systématiquement.

Deux revues systématiques de bonne qualité méthodologique sur :

  • la tendinopathie de la coiffe des rotateurs,
  • et l’épicondylite,

concluent que la thérapie par ondes de choc est peu efficace et n’améliore probablement pas la douleur et la fonction par rapport au placebo (Cochrane 2005 ; 2020).

Combien coûte un appareil à onde de choc ?

On peut trouver certains appareils qualifiés d’appareils à onde de choc sur Amazon, vendus à quelques centaines d’euros. Il est cependant difficile d’être certain de la technologie utilisée dans ces appareils dont le prix est bien moins élevé que ceux des principales marques :

  • Shockwave ;
  • Storz medical ;
  • Chattanooga ;
  • Nitro ;
  • Zimmer Enpuls.

Les prix neuf vont de 1 900 à 15 000 euros. Il est aussi possible d’en trouver d’occasion, via les sites et réseaux de sociaux dédiés aux kinés, ou même sur Leboncoin.

Faut-il se former spécifiquement aux ondes de choc ?

Il n’y a aucune obligation de suivre une formation particulière pour réaliser cette pratique. Normalement, vous devriez avoir toutes les informations en lisant simplement les notices d’utilisation, généralement bien fournies. Rien ne vous empêche bien sûr de suivre des formations ou d’en parler avec des collègues kinés : mais ce n’est pas un prérequis réglementaire pour utiliser ce traitement.

S’équiper d’ondes de choc est-il indispensable si on est kiné du sport ?

Vous l’avez sans doute déjà expérimenté : certaines personnes consultent un kiné uniquement dans l’intention de faire des ondes de choc. Et particulièrement chez les sportifs. Certains viennent avec une prescription qui le stipule. D’autres en ont entendu parler via le bouche à oreille ou internet.

Certains kinés peuvent s’équiper d’appareils à onde de choc principalement pour répondre à cette demande croissante par les patients. D’autres estiment que les preuves d’efficacité du dispositif, au regard de son coût d’acquisition, ne sont pas suffisantes pour justifier son achat.

C’est un choix qui vous revient, et il est difficile de trancher pour vous. Cela dépend aussi du nombre de cabinets déjà équipés aux alentours de là où vous exercez.

Le même raisonnement s’applique d’ailleurs si vous êtes kiné généraliste. Sauf que vous êtes en proportion sûrement moins sollicité pour des séances d’ondes de choc. Ce qui diminue donc la probabilité que l’acquisition soit pertinente pour vous.


Avez-vous d’autres arguments qui vous poussent à utiliser les ondes de choc, ou, au contraire, à délaisser ce type de prise en charge au profit d’autres ?

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Logiciel kiné par nature : Milo

Ne passez pas à côté de ...

Comparatif logiciel kiné : comment choisir le meilleur logiciel pour la gestion de son cabinet ?

La réalité virtuelle en rééducation et kinésithérapie

La tecarthérapie révolutionne la rééducation avec l'énergie de haute fréquence