La kinésithérapie à l'ère des applis et objets connectés - Milo kiné
Blog Milo Kiné - Kiné par nature
Matériel kiné

La kinésithérapie à l'ère des applications et objets connectés pour optimiser le suivi des patients

La kinésithérapie a toujours été un pilier essentiel dans la rééducation et le bien-être des patients souffrant de diverses pathologies musculo-squelettiques. Avec l’avènement des technologies numériques, la profession a connu une transformation significative, introduisant des applications et des objets connectés qui révolutionnent le suivi et l’évaluation des patients. 👉 La kinésithérapie connectée promet non seulement une amélioration des soins, mais également une autonomie accrue pour les patients.

Les applications mobiles en kinésithérapie

Les applications mobiles dédiées à la kinésithérapie sont devenues des outils précieux pour les praticiens et leurs patients. Ces applis permettent de suivre l’évolution des exercices, de gérer les programmes de rééducation et de communiquer avec les kinésithérapeutes en temps réel. Voici quelques exemples d’applications pour les kinés :

  • Kinexer6 simplifie la création de programmes d’exercices d’auto-rééducation avec des vidéos d’exercices guidés en complément des séances pour les patients sportifs.
  • Hudl Technique permet de filmer les patients en slow motion, ce qui constitue un bel outil d’analyse du mouvement pour un kiné du sport !
  • Milo kiné permet de gérer toute l’activité de son cabinet kiné : de la prise de rendez-vous jusqu’à la facturation des actes.
  • Phydeo permet de filmer le patient pendant qu’il réalise ses exercices tout en lui prodiguant des consignes. Le patient a ensuite accès à son exercice sur une page 100 % personnalisée.
  • Rempleo facilite le remplacement, la collaboration et l’assistanat kiné en postant des annonces partout en France et dans les DOM-TOM.
  • WeasyoPro permet de créer des programmes d’exercices en quelques minutes puis de les envoyer gratuitement au patient via l’appli.

📱 Certaines applications permettent également de visualiser les progrès grâce à des graphiques et des statistiques, ce qui motive les patients à poursuivre leur rééducation de manière assidue.

Les objets connectés en kinésithérapie

En parallèle des applications mobiles, les objets connectés jouent un rôle crucial dans l’optimisation du suivi des patients. Les capteurs de mouvement, par exemple, peuvent être fixés sur différentes parties du corps pour analyser les mouvements en temps réel. Ces données sont ensuite transmises à une application mobile ou une plateforme en ligne, où elles sont analysées par le kinésithérapeute. On peut par exemple mentionner les capteurs connectés et innovants développés par Kinvent, qui permettent de quantifier et d’analyser les capacités motrices des patients et des athlètes

👉 Parmi les objets connectés pour la kinésithérapie, on peut citer les appareils de Biofeedback suivants :

  • Activforce 2 d’Activbody, un appareil de rééducation connectée qui permet aux kinés d’améliorer la rééducation et le suivi du patient. Il s’agit d’un dynamomètre et d’un inclinomètre connectés en Bluetooth au smartphone pour mesurer avec précision la force et la symétrie du patient.
  • K-Move de Kinvent, un goniomètre médical connecté doté d’une haute précision lors des mesures statiques et dynamiques. Son capteur inertiel permet l’évaluation, la surveillance et la réhabilitation de l’amplitude des mouvements des principales articulations du corps. Il fonctionne grâce à l’application KFORCE.
  • Feetme, une solution à proposer aux sportifs qui permet de mesurer, améliorer et assister la marche pour maintenir l’autonomie grâce à des capteurs de pression et une capacité de calcul.
  • Blazepod, un système d’entraînement sportif lumineux qui permet aux patients sportifs d’améliorer leurs temps de réactions, leur cardio et leurs capacités physiques grâce à des exercices ciblés actionnables depuis une application dédiée.
  • Blueback Physio, une ceinture de mesure connectée du transverse abdominal qui permet d’impliquer et de motiver les patients dans le cadre d’une rééducation post-partum, d’une rééducation du rachis, d’une rééducation respiratoire ou tout simplement d’une rééducation abdominale, notamment pour lutter en prévention ou suite à des lombalgies/pubalgies.

Objets connectés en kinésithérapie : les dynamomètres et goniomètres médicaux

Les dynamomètres en kinésithérapie

🔎 Les dynamomètres sont des instruments utilisés pour mesurer la force musculaire. Ils sont particulièrement utiles en kinésithérapie pour évaluer la force des patients et suivre leurs progrès au cours de la rééducation. Voici quelques applications spécifiques :

  1. Évaluation de la force musculaire : les dynamomètres permettent de quantifier la force des différents groupes musculaires, aidant les kinésithérapeutes à diagnostiquer des faiblesses ou des déséquilibres musculaires.
  2. Suivi de rééducation : ils aident à suivre l’évolution de la force musculaire au fil du temps, permettant d’ajuster les protocoles de rééducation en fonction des progrès du patient.
  3. Motivation et feedback : les patients peuvent visualiser leurs progrès, ce qui peut être très motivant et les encourager à poursuivre leurs efforts.

Les goniomètres en kinésithérapie

🔎 Les goniomètres, quant à eux, sont utilisés pour mesurer les angles des articulations. Ils sont essentiels pour évaluer la mobilité articulaire et diagnostiquer des limitations de mouvement. Voici quelques utilisations courantes :

  1. Évaluation de la mobilité articulaire : les goniomètres permettent de mesurer l’amplitude de mouvement des différentes articulations, identifiant ainsi les restrictions ou anomalies.
  2. Planification de traitement : en connaissant l’amplitude de mouvement disponible, les kinésithérapeutes peuvent élaborer des programmes de traitement personnalisés pour améliorer la flexibilité et la mobilité.
  3. Suivi de la progression : comme les dynamomètres, les goniomètres sont utilisés pour suivre les progrès au cours de la rééducation, en mesurant les changements dans l’amplitude de mouvement des articulations affectées.

Les dynamomètres et goniomètres médicaux de la gamme Kinvent

La marque Kinvent propose des packs comprenant de nombreux appareils pour motiver les patients :

  • K-Push : un dynamomètre manuel précis qui permet de mesurer la force maximale et isométrique de près de 40 groupes musculaires.
  • K-Force Plates : des plateformes de force portables qui permettent de mesurer l’équilibre statique et dynamique avec la possibilité de réaliser une large gamme de mouvement.
  • K-Grip : un dynamomètre de préhension connecté pour la mesure de la force de saisie.
  • K-Move : un goniomètre connecté qui permet d’analyser la posture, les appuis et l’amplitude de mouvement des patients pour mieux appréhender leur mobilité globale.
  • K-Bubble : un dynamomètre de pression qui permet de transformer la variation de pression en une mesure de force.
  • K-Pull : un dynamomètre de traction qui permet de mesurer les rapports de force, l’endurance ou la symétrie des muscles sous n’importe quel angle.

Les montres intelligentes et les bracelets de fitness

Les objets connectés comme les montres intelligentes et les bracelets de fitness offrent des fonctionnalités de suivi de l’activité physique et des paramètres vitaux (fréquence cardiaque, qualité du sommeil, etc.), fournissant ainsi un aperçu global de la santé du patient. Ces données, combinées avec celles des exercices de kinésithérapie, permettent une approche plus holistique et intégrée du suivi médical.

Les bénéfices des objets connectés en kinésithérapie

L’intégration de ces technologies dans la pratique de la kinésithérapie offre plusieurs avantages notables.

  1. Premièrement, elle permet une personnalisation accrue des soins. Les kinésithérapeutes peuvent adapter les programmes de rééducation en fonction des progrès réels et des difficultés spécifiques rencontrées par chaque patient.
  2. Deuxièmement, elle favorise une meilleure adhésion aux programmes de rééducation. Les patients, motivés par la visualisation de leurs progrès et les rappels réguliers, sont plus susceptibles de suivre leurs exercices de manière rigoureuse.
  3. Enfin, la kinésithérapie connectée facilite la communication entre le patient et le praticien. Les consultations à distance deviennent possibles, réduisant ainsi la nécessité de déplacements fréquents et permettant un suivi continu, même en dehors des séances en cabinet.

La kinésithérapie connectée représente une avancée significative dans le domaine de la rééducation et du suivi des patients. Les applications mobiles et les objets connectés offrent des solutions innovantes pour optimiser les soins, améliorer l’adhésion aux programmes de rééducation et renforcer la communication entre les patients et les kinés. En intégrant ces technologies, les praticiens peuvent offrir des soins plus personnalisés et efficaces. Tandis que les patients bénéficient d’une autonomie et d’une motivation accrues dans leur parcours de rééducation.

👉 Pour aller plus loin : 🔎 La réalité virtuelle en rééducation et kinésithérapie

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Logiciel kiné Milo : aide à la cotation et homologation avenant 7

Ne passez pas à côté de ...

La réalité virtuelle en rééducation et kinésithérapie

La tecarthérapie révolutionne la rééducation avec l'énergie de haute fréquence

TOP 10 du matériel kiné à avoir en 2024 dans son cabinet de kinésithérapie