Rééducation périnéale : les sondes connectées | Milo Kiné
Blog Milo Kiné - Kiné par nature
Rééducation

Kiné périnéale et rééducation du périnée : les sondes connectées

Depuis quelques années, les sondes connectées pour la rééducation du périnée (kiné périnéale) se sont démocratisées. Elles sont même accessibles à des prix très compétitifs, pour pouvoir être achetées par des particuliers. Faisons le point sur les différents types de sonde connectée existantes et sur l’intérêt par rapport à la kiné périnéale sans biofeedback.

En rééducation périnéale sonde connectée = ? Biofeedback = ?

Essayons déjà de mettre la même chose derrière ces mots !

Il existe différentes sondes pour la rééducation périnéale :

  • les sondes vaginales (avec doigtier ou non) ;
  • les sondes anales (avec doigtier ou non).

Par leur biais, il est possible de pratiquer de l’électrothérapie et/ou le biofeedback.

Ces sondes sont connectées à un smartphone, un ordinateur, un boîtier ou une tablette. Cela permet d’effectuer des réglages ou d’observer la contraction des muscles du périnée.

Avant de faire l’acquisition de matériel de rééducation périnéal, il est utile de bien faire le point sur ce dont on souhaite disposer !

Les kinés peuvent-ils réglementairement utiliser des sondes connectées ?

Tout à fait. Ces sondes de rééducation périnéale peuvent-être utilisées par des particuliers sur eux-mêmes, et par des professionnels de santé. Il faut bien sûr que le patient dispose d’une ordonnance pour la kiné périnéale. Mais il n’est pas nécessaire que cela soit mentionné « rééducation par sonde » pour avoir le droit d’utiliser une sonde.

Comment se passe la rééducation périnéale avec sonde ?

La rééducation du périnée avec sonde est une technique de rééducation périnéale qui implique l’utilisation d’une sonde intra-vaginale pour aider à renforcer les muscles du plancher pelvien.

Voici comment se déroule typiquement la rééducation du périnée avec sonde :

  1. Évaluation initiale : Avant de commencer la rééducation du périnée avec sonde, le kinésithérapeute spécialisé en rééducation périnéale doit effectuer une évaluation initiale pour évaluer l’état du périnée de sa patiente et déterminer si cette technique de rééducation est appropriée pour elle.
  2. Insertion de la sonde : Une fois que la patiente est prête à commencer la rééducation du périnée avec sonde, le kinésithérapeute insérera une petite sonde intra-vaginale (ou intra-rectale pour les hommes) reliée à un appareil électronique qui affiche la contraction musculaire en temps réel.
  3. Exercices de contraction musculaire : Le kinésithérapeute va guider la patiente à travers une série d’exercices de contraction musculaire du plancher pelvien, tout en surveillant la contraction musculaire sur l’appareil électronique. Les exercices peuvent être effectués en position allongée, assise ou debout et peuvent inclure des contractions rapides et lentes, des contractions longues et des contractions avec des pauses.
  4. Séances de rééducation régulières : La rééducation du périnée avec sonde est généralement effectuée pendant plusieurs semaines, avec des séances régulières d’environ 30 minutes à une heure. La fréquence et la durée des séances dépendront de l’état du périnée et des objectifs de rééducation.
  5. Suivi et réévaluation : Après plusieurs semaines de rééducation, le kinésithérapeute effectuera une réévaluation pour évaluer les progrès et déterminer si des ajustements doivent être apportés au programme de kiné périnéale.

Quel matériel de rééducation périnéale et à quel prix ?

On peut être facilement perdus face aux différents types de matériel commercialisés, pour les particuliers comme les professionnels. Voici un petit récapitulatif de ceux utilisés par des kinés pour la rééducation périnéale.

  • Les sondes d’électrostimulation connectées, reliées à une appli sur smartphone. Destinées à un usage par les particuliers, pour les femmes : entre 150 et 250 euros.
  • Les sondes d’électrostimulation dotées d’un biofeedback, avec fil, reliées à un écran type ordinateur, à usage professionnel : entre 1000 et 5000 euros.
  • Les électrostimulateurs doublés d’un biofeedback, avec ou sans fil (Wifi) : compter entre 5 000 et 10 000 euros.

Les prix indiqués des sondes de rééducation périnéale sont ceux des appareils neufs. Il est toujours possible d’en acquérir d’occasion, via Leboncoin, Physiorama ou les groupes de petites annonces dédiées aux kinés sur les réseaux sociaux.

Quelle efficacité des sondes connectées par rapport à la rééducation habituelle ?

Pour la rééducation urinaire à l’effort, la rééducation périnéale manuelle est tout autant efficace que la rééducation avec une sonde périnéale utilisant l’électrothérapie, ou que du simple renforcement musculaire sans sonde ou toucher manuel. C’est ce que conclut une revue Cochrane de 2017.

Nous avons encore moins de données sur l’éventuel intérêt supérieur du biofeedback. Une autre revue Cochrane conclut que s’il y a parfois un effet supérieur du biofeedback, on n’est pas sûr que ce soit dû au dispositif, mais plutôt au temps passé supplémentaire avec le kinésithérapeute ! Et ce indépendamment du matériel utilisé.

Ce qui compte, c’est la supervision hebdomadaire d’un(e) professionnel(le) de santé.

Quels sont les avantages et inconvénients à utiliser les sondes connectées ?

Il n’y a pas de preuve empirique franche concernant l’utilisation des sondes connectées pour la rééducation périnéale. Certains avantages sont tout de même indéniables, en tout cas pour certaines personnes :

  • la kiné périnéale peut être plus ludique (exemple mini-jeux) ou diversifiée ;
  • il est plus facile d’avoir des données quantitatives précises sur la prise en charge.

En revanche, les sondes périnéales ne permettent pas de faire un feedback sur la contraction du périnée versus des fesses, des cuisses ou des dents. Si l’effet recherché est de réaliser une contraction ciblée du périnée, sans co-contraction d’autres muscles, alors la sonde ne sera pas aidante en cela.

Et bien sûr, la rééducation sphinctérienne ne se limite pas à des histoires de contractions du périnée. Là encore, c’est le rôle du kiné que d’accompagner les personnes sur le plan éducatif pour identifier tous les leviers d’action possible face au problème rencontré.

Faut-il recommander aux patients d’utiliser des applis à la maison ?

Pour une centaine d’euros, les patients peuvent s’équiper de sondes connectées avec biofeedback. Il n’est pas certain que cela améliore de manière significative la réussite d’une prise en charge. Difficile dès lors de trancher de manière absolue sur la question.

Pour les personnes les plus demandeuses d’auto-rééducation, il est possible d’évoquer cette possibilité… parmi d’autres ! Pour les autres, compte-tenu du coût d’acquisition, mieux vaut peut-être orienter vers des exercices plus simples à mettre en place, et sans investissement.


Utilisez-vous les sondes connectées dans votre pratique ?

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Logiciel kiné Milo : aide à la cotation et homologation avenant 7

Ne passez pas à côté de ...

La réalité virtuelle en rééducation et kinésithérapie

Faut-il encore toucher ses patients pour les rééduquer efficacement ?

Les tendinopathies patellaires : quelle rééducation et prévention ?