Que proposer aux patients atteints de Parkinson ? - Milo
Blog Milo Kiné - Kiné par nature
Rééducation

Que proposer aux patients atteints de Parkinson ?

Vous prenez en charge des personnes atteintes de Parkinson, vous avez envie de faire le point sur les différentes rééducations possibles ? Certains médecins traitants et neurologues prescrivent souvent à raison des séances de kinésithérapie dans le but d’améliorer le quotidien de leurs patients. Quelque soit le stade d’avancée de la maladie, des choses pertinentes peuvent être proposées en kinésithérapie !

Faisons le point justement sur les prises en charge adaptées en 2023 dans le cadre d’un syndrome parkinsonien, ou de la maladie de Parkinson.

Maladie et syndrome Parkinsonien : définition 🔍

On parle parfois de « Parkinson » de manière générale, mais il existe tout de même deux entités distinctes : la maladie et le syndrome. Connaître les nuances entre les 2 peut être intéressant pour les cliniciens, comme pour les patients.

Syndrome Parkinsonien

Le syndrome de Parkinson décrit un ensemble de symptômes associés à la maladie de Parkinson ou à d’autres pathologies (comme un traumatisme crânien ou une sclérose en plaques), tels que des tremblements, une rigidité musculaire, une lenteur de mouvement et des problèmes de coordination.

On peut avoir un syndrome parkinsonien sans maladie de Parkinson, mais pas l’inverse.

Maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson, quant à elle, décrit la cause sous-jacente de ces symptômes, qui est une perte progressive de cellules cérébrales qui produisent la dopamine, un neurotransmetteur important pour le contrôle des mouvements.

Le diagnostic de la maladie de Parkinson répond aussi à des critères plus précis qu’un « simple » syndrome parkinsonien.

Quels sont les grands traitements de Parkinson de nos jours ?👋

De nombreux traitements médicamenteux, conservateurs ou chirurgicaux existent contre la maladie de Parkinson. Leur indication varie selon l’âge des patients et l’impact de la maladie sur leur quotidien.

  • Les médicaments. Les médicaments peuvent aider à augmenter les niveaux de dopamine dans le cerveau et à améliorer les symptômes de la maladie de Parkinson. Les médicaments les plus couramment utilisés incluent la lévodopa et les antiparkinsoniens (agonistes de la dopamine).
  • La rééducation. La kinésithérapie, l’orthophonie et l’ergothérapie sont les principales professions impliquées dans la rééducation et la réadaptation.
  • L’opération. La stimulation cérébrale profonde via l’implantation d’électrodes dans le cerveau est parfois indiquée, particulièrement chez les patients les plus jeunes et les plus sévèrement atteints.

Sur quoi la kinésithérapie peut-elle avoir un impact positif ?😀

La pratique d’exercice physique est bénéfique sur la maladie de Parkinson. Les kinésithérapeutes peuvent :

  • motiver les patients ;
  • proposer des exercices personnalisés, adaptés à leurs difficultés et à leur environnement,
  • suivre leur évolution en ré-adaptant la prise en charge en kinésithérapie autant que nécessaire ;
  • déterminer les aides à la marche les plus adaptées ;
  • prendre en charge les complications de la maladie à un stade avancé (troubles de la déglutition, problèmes respiratoires).

« Les personnes atteintes de la maladie de Parkinson qui ont des séances de kinésithérapie, par rapport à celles qui n’en ont pas » :

  • marchent plus vite ;
  • marchent plus longtemps ;
  • ont moins de blocage lors de la marche ;
  • ont un meilleur équilibre ;
  • ont de meilleurs capacités fonctionnelles ;
  • ont probablement moins de troubles cognitifs.

Quelle est une prise en charge type d’un patient parkinsonien ?🚶

Les kinésithérapeutes français comme internationaux dispensent des prises en charge très différentes chez leurs patients :

  • séances d’étirements passifs sur table ;
  • exercices proprioceptifs ;
  • séances à visée plutôt cardiovasculaire (marche, vélo) ;
  • étirements actifs et passifs sur tapis, en individuel ou en groupe ;
  • séances à visée de renforcement musculaire ;
  • massage ou autre technique de physiothérapie à visée antalgique.

Il n’y a pas d’études de bonne qualité qui permettent vraiment de distinguer l’efficacité de certains types de séances par rapport à d’autres.

Néanmoins, il est raisonnable de penser que les séances nécessitant des gestes actifs du patient ont plus d’impact sur les capacités fonctionnelles, la vitesse et l’endurance à la marche que les autres.

Comment coter la rééducation des patients atteints de Parkinson ?📱

Lorsqu’on prend en charge le patient dans le cadre d’une maladie de Parkinson avérée, l’acte est un AMK 10. Le bilan est coté 10,8 car on est dans le cas d’une pathologie neurologique. Il sera donc facturé moins souvent.

En cas de syndrome parkinsonien, ce ne sera pas forcément un AMK 10 qui sera pratiqué. Cela dépendra de la cause à l’origine du syndrome. Et des manifestations cliniques.

Et vous, que proposez-vous en prise en charge individuelle ou de groupe à vos patients atteints de syndrome parkinsonien ?

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Logiciel kiné par nature : Milo

Ne passez pas à côté de ...

Rééducation vestibulaire kiné : l'équipement est-il indispensable ?

Rééducation d’une entorse externe de la cheville avec des vidéos exclusives de Pamz Therapy

Kinésithérapie et psychologie : une collaboration dans le traitement des patients sportifs