Rééducation de la paralysie faciale, bonnes pratiques - Milo
Blog Milo Kiné - Kiné par nature
Rééducation

Rééducation de la paralysie faciale : les bonnes pratiques en 2023

Vous avez quelques fois des patient(e)s avec une paralysie faciale, et vous souhaiteriez développer ce type de prise en charge ? Ou simplement vous sentir mieux armé pour les rééduquer efficacement ?

Il est vrai qu’on trouve peu de contenu en français sur ce sujet.

Sous l’une ou l’autre de ses formes, elle touche 1 nouvelle personne sur 2000 chaque année. Soit environ 25 personnes qui auront besoin de rééducation chaque année dans une ville de taille moyenne de 50 000 habitants.

Voici quelques informations sur la rééducation de la paralysie faciale par les kinés !

Petit rappel sur les différents types de paralysie faciale les plus vus par les kinés

La paralysie faciale est la perte partielle ou totale du fonctionnement de certains muscles du visage.

Elle est dite périphérique quand elle est due à une lésion du nerf facial : il est rompu en totalité ou partiellement, inflammé ou paralysé. Sinon, elle est centrale : le problème vient du cerveau.

Voici les types de paralysie faciale les plus fréquentes, et donc potentiellement les plus vues en kiné :

  • Paralysie de Bell (aussi appelée neuropathie de Bell, paralysie à frigore, paralysie idiopathique). C’est la forme la plus fréquente de paralysie faciale.
  • Paralysie traumatique. Cette forme de paralysie faciale est causée par une blessure directe au nerf facial, souvent à la suite d’une intervention chirurgicale ou d’un traumatisme crânien.
  • Paralysie congénitale : elle est présente à la naissance et peut être causée par une variété de facteurs, tels que les anomalies génétiques, les infections pendant la grossesse ou les anomalies de développement.
  • Paralysie en cas d’hémiplégie, le plus souvent suite à un accident vasculaire cérébral (AVC) ou une tumeur cérébrale. C’est une paralysie d’origine centrale (au niveau du cerveau).
  • Paralysie périodique. Elle est causée par des anomalies du système nerveux central et se produit de manière répétée à intervalles réguliers.

Y a-t-il des formations spécifiques sur la paralysie faciale ?

Il existe effectivement de nombreuses formations spécifiquement sur la rééducation des paralysies faciales. Ou des plus générales sur la rééducation maxillo-faciale, qui incluent la prise en charge des paralysies faciales.

Ces formations sont souvent finançables par le FIF-PL. Elles peuvent être suivies en présentiel ou à distance.

Elles durent quelques heures ou quelques jours. Ou même plus longtemps pour les diplômes universitaires en oro-maxillo-facial pour les kinés.

Qu’est-ce qu’on sait de l’efficacité de la kiné sur les paralysies faciales ?

Il faudrait bien sûr regarder les données pour chaque type bien particulier de paralysie faciale.

Voici les données dont on dispose sur les effets de la rééducation en cas de paralysie de Bell, la paralysie faciale la plus fréquente.

Une petite étude menée sur 34 personnes montrent que les exercices de kiné (par rapport à ne rien faire en plus de la prise en charge standard) :

  • diminuent le risque de séquelle ;
  • permettent de récupérer plus vite d’une paralysie faciale grave.

Quelles sont les grandes lignes d’une rééducation de la paralysie faciale ?

Voici les grandes lignes d’une rééducation kiné d’une paralysie faciale.

  • Faire un bilan. Quels muscles semblent atteint ? La paralysie est totale ou partielle ? Y a-t-il une cause identifiable ? Quels sont les autres symptômes (troubles sensitifs ou moteurs, douleurs, œil qui ne coule plus, œdème, etc.) ? Quelle gêne décrit le patient ? Quels autres traitements le patient a mis en place ? Quelles recommandations a-t-il déjà eu en termes d’exercice ?
  • Proposer des solutions et astuces à court terme contre la douleur.
  • Recommander des exercices de rééducation à visée de réveil moteur, de renforcement musculaire ou d’étirement. Les intégrer progressivement. Prescrire un dosage quotidien et augmenter progressivement la fréquence, la durée ou le nombre d’exercice. Vérifier les compensations.
  • Rééducation spécifique de la sensibilité.
  • Évaluer chaque semaine les éventuels progrès et ré-adapter la prise en charge en conséquence.

Ne devrait-on pas laisser faire les orthophonistes ?

La rééducation des paralysies faciales fait clairement partie des compétences listées des kinés. En formation initiale, les kinés y sont formés. Il est donc logique que certain(e)s kinés souhaitent s’y intéresser !

Bien sûr, la rééducation peut être faite en parallèle de séances d’orthophonie. Bénéficier des conseils de 2 professionnels peut être intéressant pour les patients, car leur approche peut être différente.

Peut-on se spécialiser dans la rééducation paralysie faciale ?

Il est tout à fait possible de se spécialiser en rééducation oro-maxillo-faciale, une spécialité qui intègre la paralysie faciale. Prendre en charge uniquement des paralysies faciales serait cependant ambitieux, à part dans une très grande ville comme Paris ou Lyon, car il n’y a pas non plus énormément de nouveaux cas par an.


Et vous, prenez-vous parfois en charge des personnes atteintes de paralysie faciale ?

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Logiciel kiné par nature : Milo

Ne passez pas à côté de ...

Rééducation vestibulaire kiné : l'équipement est-il indispensable ?

Rééducation d’une entorse externe de la cheville avec des vidéos exclusives de Pamz Therapy

Kinésithérapie et psychologie : une collaboration dans le traitement des patients sportifs