Collaboration interprofessionnelle entre kinés et autres PS - Milo
Blog Milo Kiné - Kiné par nature
Formation

La collaboration interprofessionnelle des kinés avec les autres professionnels de la santé

Lorsqu’il s’agit de soins de santé, bien travailler ensemble entre professionnels de santé est essentiel pour offrir le meilleur à vos patients. Cet article se penche sur la manière dont les kinésithérapeutes collaborent avec les autres acteurs du domaine de la santé. 🔎 Nous nous intéressons particulièrement à deux aspects de cette collaboration interprofessionnelle : la relation entre les kinés et les chirurgiens, souvent indispensable, surtout dans la rééducation des athlètes de haut niveau. Ensuite le soin à domicile, où l’association entre kinésithérapeutes et infirmières permet d’apporter des soins sur mesure, adaptés au cadre de vie des patients. 💡 Ces deux points de vue soulignent combien il est important de travailler ensemble et de façon coordonnée pour garantir des soins de qualité, nous évoquerons les structures de santé pluriprofessionnelles en fin d’article qui permettent de faciliter cette collaboration entre kiné et autres professionnels de santé.

🏋️ La collaboration interprofessionnelle des kinés avec les chirurgiens : rééducation des sportifs de haut niveau

Dans le domaine passionnant de la rééducation des sportifs de haut niveau, la collaboration kiné et chirurgien prend une dimension toute particulière, notamment en orthopédie sportive. Les kinés jouent un rôle essentiel, accompagnant les sportifs tout au long de leur parcours, tant avant qu’après les interventions chirurgicales. Les kinés sont les principaux intéressés dans le suivi de la progression des sportifs, avant et après l’opération. Leur présence régulière au bloc opératoire et leur connaissance approfondie des limites mécaniques des patients leur permettent de fournir des informations essentielles aux chirurgiens.

Communication et technologie au service de la réactivité 📱

Pour les grands sportifs qui participent à des compétitions de haut niveau, réagir rapidement est essentiel. Kinés et chirurgiens travaillent en collaboration en visio pour maintenir une communication fluide, permettant un suivi personnalisé et efficace, peu importe la distance. Cette approche garantit une rééducation adaptée même pour les athlètes ne pouvant être présents physiquement.

Collaboration interprofessionnelle : l’échange de savoir et la formation continue 🗣️

Le partage d’expériences et l’accumulation de connaissances sont fondamentaux dans cette collaboration. Les jeunes kinés sont invités à s’impliquer pleinement, en observant les pratiques des chirurgiens pendant leur formation continue. Participer à des réseaux professionnels et assister à des congrès animés par des chirurgiens est un excellent moyen de se former et de se tenir au courant des dernières avancées.

Construire des liens forts pour une meilleure prise en charge 🔗

Développer des relations solides avec des chirurgiens, localement ou à l’échelle nationale, enrichit le parcours professionnel des kinés spécialisés dans le sport. Cette démarche ouvre la voie à un partage fructueux de connaissances et d’expériences professionnelles.

Le rôle du patient dans la collaboration interprofessionnelle 🙂

Les sportifs de haut niveau, très conscients de leur corps, contribuent activement à cette collaboration. Leurs retours et leur connaissance de leur propre physique sont précieux, aidant le kiné à peaufiner ses méthodes de rééducation.

🏡 Les soins à domicile, un travail d’équipe entre kinés et IDEL

Les kinésithérapeutes et les infirmiers libéraux forment une équipe solide dans le domaine des soins à domicile. Comprendre les rôles et responsabilités de chacun est essentiel pour travailler de manière harmonieuse, évitant ainsi les conflits d’horaires et assurant une communication claire avec les patients et leurs proches.

Les kinésithérapeutes à domicile : moteurs de la mobilité et du bien-être 🧘‍♀️

La mission des kinés à domicile est vaste, ils ont pour objectifs d’encourager les patients à bouger et à rester actifs. Proposer des exercices que les patients peuvent faire par eux-mêmes et leur apporter du soulagement en cas de douleur. Ils sont souvent le moteur pour les aider à reprendre les activités quotidiennes.

Au-delà des kinés, une multitude de professionnels contribuent aux soins à domicile, chacun apportant son expertise unique, mais pouvant parfois se superposer au niveau des plannings : infirmiers, médecins, orthophonistes, psychologues, ergothérapeutes, sans oublier les auxiliaires de vie, les coiffeurs à domicile, et les services de livraison de repas.

Pour plus de fluidité, il existe des structures de santé pluriprofessionnelles ! Ces structures représentent une belle opportunité pour améliorer les soins de proximité et la prise en charge des patients. Elles offrent de nombreux avantages, tant pour les professionnels que pour les patients, en proposant une approche de soins coordonnée et intégrée.

Création et intégration dans une structure Pluriprofessionnelle 🏟️

Les professionnels éligibles (médecins, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, infirmières, kinésithérapeutes, etc.) peuvent créer une structure de santé pluriprofessionnelle en formant une société interprofessionnelle de soins ambulatoires (Sisa). Ceux qui appartiennent déjà à une telle structure peuvent l’améliorer via l’Accord conventionnel interprofessionnel (ACI).

Avantages de la contractualisation à l’ACI ⭐

La contractualisation à l’ACI permet aux structures de santé pluriprofessionnelles de bénéficier d’une rémunération spécifique en échange d’engagements sur :

  • Un accès renforcé aux soins.
  • Un travail d’équipe et de coordination amélioré.
  • Un développement des systèmes d’information.
  • Répartition de la rémunération : pour donner un exemple concret, en 2019, la rémunération moyenne versée à une structure de santé pluriprofessionnelle s’est élevée à environ 70 000 € pour une année complète.

🔎 La Maison de Santé Pluriprofessionnelle, une option avantageuse pour les kinés libéraux

La Maison de Santé Pluriprofessionnelle (MSP) se présente comme une solution innovante face aux défis du secteur médical pour les kinésithérapeutes libéraux. Encouragée par les autorités de santé, la MSP propose un modèle de pratique collective, offrant aux kinés l’opportunité de travailler aux côtés d’autres professionnels de santé comme les médecins, infirmières et orthophonistes. Cette collaboration facilite la mutualisation des ressources, réduisant les coûts et permettant aux kinés de se concentrer davantage sur leur pratique clinique.

Les avantages financiers et la structure collaborative de la MSP répondent aux besoins des jeunes générations de kinésithérapeutes, qui cherchent à allier exercice professionnel et équilibre de vie. Toutefois, il est important de considérer les défis potentiels, tels que les tensions interprofessionnelles et les exigences des Autorités Régionales de Santé.

En somme, la MSP se révèle être une alternative séduisante pour la collaboration kiné, combinant support financier, travail d’équipe et qualité de soins, tout en soulignant la nécessité d’une réflexion stratégique avant l’engagement.

En résumer, les structures de santé pluriprofessionnelles représentent une opportunité majeure pour les kinésithérapeutes, chirurgiens, et autres professionnels de santé, de travailler ensemble de manière plus efficace et coordonnée. Cette approche favorise une meilleure prise en charge des patients, en particulier dans le domaine de la rééducation des sportifs de haut niveau, et offre un cadre propice à la formation continue et à l’amélioration des pratiques professionnelles.

Et vous, que pensez-vous de cette collaboration interprofessionnelle ? Êtes-vous souvent amenée à collaborer avec d’autres professionnels de santé en tant que masseur-kinésithérapeute ?

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Logiciel kiné par nature : Milo

Ne passez pas à côté de ...

La collaboration interprofessionnelle des kinés avec les autres professionnels de la santé

France, Espagne, Belgique : où faire ses études de kiné en 2023 ?