Comment devenir enseignant kiné en IFMK ? - Milo kiné
Blog Milo Kiné - Kiné par nature
Devenir kiné

Comment devenir enseignant kiné en IFMK ?

La kinésithérapie est une profession animée par la passion de soigner et la volonté de transmettre. Aujourd’hui, nombreux sont les kinésithérapeutes qui aspirent à diversifier leur parcours professionnel en cumulant une carrière d’enseignant kiné. Si vous êtes l’un d’entre eux, cet article est fait pour vous !

De la pratique à la pédagogie 💡

🔎 Le paysage de l’enseignement en masso-kinésithérapie en France connaît une transformation significative. Depuis la réforme de 1995, les opportunités pour les kinésithérapeutes d’enseigner sans le diplôme de cadre kiné se sont élargies, ouvrant les portes à une nouvelle génération d’enseignants passionnés et expérimentés.

Les étapes pour devenir enseignant kiné en IFMK

1. Se renseigner sur les IFMK qui proposent des programmes de kinésithérapie

Pour commencer, il est essentiel d’identifier les IFMK (Institut de formation en masso-kinésithérapie), cette recherche peut se faire via des sites web institutionnels ou des associations professionnelles. En parallèle, restez attentif aux offres d’emploi publiées sur ces mêmes sites, dans les bulletins professionnels, ou sur des plateformes dédiées à l’emploi dans l’enseignement supérieur.

2. S’inscrire sur une liste de qualification auprès du Conseil National des Universités

Pour enseigner à l’université, vous devez être inscrit sur une liste de qualification auprès du Conseil National des Universités. Ce processus nécessite la constitution d’un dossier détaillé mettant en avant vos expériences en enseignement, recherche, et autres responsabilités académiques.

3. Préparer un dossier de candidature pour devenir enseignant kiné

Une fois les opportunités identifiées, la préparation d’un dossier de candidature est une étape clé. Ce dossier doit inclure un CV détaillé, une lettre de motivation, des copies de diplômes et certifications, ainsi que des documents attestant de l’expérience professionnelle et des compétences pédagogiques du candidat. Il est également conseillé de prendre contact directement avec les IFMK pour s’informer des procédures spécifiques de candidature, souvent réalisables par email ou via des plateformes en ligne.

4. Passer le processus de sélection

Le processus de sélection peut inclure des entretiens, au cours desquels le candidat sera amené à discuter de son expérience, de son approche pédagogique, et de sa motivation à enseigner. Il est aussi possible qu’une démonstration des compétences d’enseignement, comme une présentation ou un cours d’essai, soit demandée.

5. Déclarer cette nouvelle activité d’enseignant kiné auprès de l’URSSAF et l’Ordre des kinésithérapeutes

Une fois retenu pour un poste d’enseignant kiné, il est important de déclarer cette nouvelle activité auprès de l’URSSAF ainsi qu’à l’Ordre des Kinésithérapeutes si l’on exerce déjà en tant que kinésithérapeute en libéral. Cette démarche est nécessaire pour rester en conformité avec les réglementations fiscales et professionnelles. Il faudra par ailleurs informer le service des impôts pour ajuster la déclaration fiscale en conséquence.

Les compétences à avoir pour devenir enseignant kiné 👀

  • La condition vers l’enseignement est une pratique clinique solide. Cette expérience vous permettra de partager des cas concrets et des compétences pratiques avec vos étudiants.
  • La maîtrise de l’anglais est un plus pour accéder à des recherches de pointe. De même, des compétences en statistiques sont essentielles pour la recherche et l’enseignement basé sur des preuves.
  • Avoir déjà publié des articles dans des revues spécialisées et/ou avoir mené des recherches sont des principes importants pour asseoir votre crédibilité dans le milieu académique.

La possibilité de cumuler les activités 🔍

La gestion de la double activité demande une organisation méticuleuse. Vous devrez planifier votre emploi du temps de manière à équilibrer efficacement les responsabilités cliniques et académiques. Le contrat de travail avec l’IFMK doit être clair sur les termes et conditions, notamment en ce qui concerne les horaires, la rémunération et les obligations professionnelles.

Enfin, pour exceller dans ce double rôle, il est recommandé de suivre des formations en pédagogie et en didactique (formation continue), tout en continuant à se former dans votre domaine de spécialité. Cela permet de rester à jour avec les dernières techniques et recherches, et de garantir une offre éducative de qualité.

Voilà, vous avez maintenant toutes les clés en main pour lancer cette nouvelle aventure. Enseigner en IFMK, c’est partager votre passion, enrichir votre expérience et, qui sait, inspirer la prochaine génération de kinés. Alors, prêts à sauter le pas ?

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Logiciel kiné par nature : Milo

Ne passez pas à côté de ...

Contrat d'assistant kiné libéral (CAL): tout ce que vous devez savoir